CD du groupe des 4ième année

CD enregistré au Concert de Salinelles

Avril 1999

 

Première partie

1ière partie d'un CD avec 6 enfants au cours de leur 4ième.année EQS.

Morceaux joués : 000 : L'épervier (El gavilan) : folk. Venezuelien, paroles de H. Aufray. 3 m/n 30 : Tipitin (Valse mexicaine), 5 m/n 35 : Guajira cubaine, 9/45 : Jarabe tapatio (Folk mexicain)  Marie : (piano, xylo, pipeau, percus et chant). Sidney : (chant, pipeau, xylos, percus et piano). Julie : (percus et xylos). Pierre : (pipeau, percus, xylo basse). Guillhem : (Chant, xylos, percus). Jonathan : xylo, percus,  Leur moyenne d'âge est de 11 ans. Comme d'habitude lors des concerts : deux "pointures" ont été invitées pour y faire des chorus : le célèbre jazzman Daniel Huck et un virtuose du pipeau Maurice Montagu.

Morceaux du CD  9/4/1999   Philou    Marie 13 ans Sidney 10 ans  Julie 11 ans   Pierre     11ans Guilhem     11ans  Jonathan    11 ans
 1 El gavilan (L'épervier) Folk venezuelien   guitare   xylo  basse   xylo+cloche binaire intro xylo   intro xylo    chant  maracas  en  ternaire
 2 Tipitin (valse mexicaine) maracas ternaire Pipeau alto xylo   piano Pipeau soprano Xylo basse     triangle
3 guajira   (Folk cubain) guiro flûte + congas flûte+xylo  2°voix xylo   basse flûte + claves piano xylo 1°voix
 4 Jarabe tapatio (Folk mexicain) guitare xylo basse cloche en ternaire intro xylo xylo 2°voix intro xylo maracas en ternaire

 

Deuxième partie du CD

Morceaux joués : 000 "Sais-tu d'où je viens ?" musique de Vinicius/Toquinho, paroles de Philou/Mirtille Seguenot. 2 m/n 25. "Subo" Folk Péruvien. 4 m/n : " Maracangaha" : samba de carnaval de Caymi. paroles de H. Aufray , 5 m/n 40 : "La bamba"  et à 7 m/n 12: une adaptation à la Philou d'un montuno Cubain :"Junasson"

 

Morceaux du CD 

9/4/1999

Philou

Marie

13 ans

Sidney

10 ans 

Julie

11 ans 

Pierre

   11ans

Guilhem     11ans  Jonathan    11 ans
5 Sais-tu d'où je viens ? (Vinicius/Toquinho) guitare chant chant ganzas triangle surdo

cloches

"agogo"

6 Subo (Folk inca)   guitare    flûte 3°voix  chant au pipeau Triangle Pipeau 2°voix xylo basse congas
7 Maracangaha : (Caymi) guitare +chant chant chant ganzas surdo caisse claire

cloches

"agogo"

8 La bamba" (Folk latino) guiro piano xylo 2°voix cloche à vache riffs xylo xylo 1°voix xylo basse
9 Junasson  (Philou Blot) guiro piano riffs xylo cloche à vache xylo basse congas claves

 

Troisième partie du CD

Morceaux joués : 000 : "One note samba" (Carlos Jobim), j’ai du faire 2 chorus en scat qui ont été superposés, je ne sais comment !!  3m/n 15 : "Tziganiski" (folk russo-tzigane). 5 m/n 10 : "Salute to Charlie Christian" (Barney Kessel) avec chorus de trombone. 7 m/n 50 : "Well allright OK you win" (wyche) avec scat de Philou et Daniel. Mise en place exceptionnelle de l'intro par Marie.

 Répertoire au 9/4/99   Philou      Marie 13 ans Sidney 10 ans  Julie 11 ans  Pierre  11ans Guilhem   11ans Jonathan     11ans
10 One note samba  (Jobim)

guitare

chant scat

flûte alto 3°voix

Pipeau

1°voix

ganzas Pipeau 2°voix xylo basse cloches agogo

11 Tziganiski     Folk russo-tzigane

Trombone à pistons piano contretemps tambourin xylo 1°voix xylo 2°voix xylo basse xylo 1°voix
12 Salut to Charlie Christian (jazz swing) Trombone  chant scat piano xylo basse cha ba da triangle xylo 2°voix xylo 1°voix

cha ba da

caisse claire

13  Well allright          (Jazz swing)

guitare

chant

piano xylo riff 2 xylo riff 1 xylo basse congas cha ba da triangle

Des enfants, ça peut swinguer...

Depuis près de 20 ans, les enfants de l’Ecole qui Swingue ont donné des concerts en Bourgogne, à Paris et, depuis 3 ans, ils se produisent en Languedoc-Roussillon.

Ce CD, qui contient des extraits musicaux du 23ème concert d’un groupe de Junas, est essentiellement destiné à la promotion de la pédagogie l’Ecole qui Swingue. A ma connaissance, seule cette pédagogie révolutionnaire peut permettre de tels résultats dans l’exécution des musiques populaires russes, latines et jazz.
Ces élèves qui ont participé à ce CD sont issus, à l’origine, de la même classe de CE1, sauf Marie Vincenti. A part Sidney Lignon qui a pris le train en marche en deuxième année, ils sont tous en cours de cinquième année.
En 1° année, les petits suivent un cours collectif de une heure où ils doivent être "chef" à tour de rôle, afin de transmettre aux autres les codifications rythmiques du langage utilisé dans les percussions, qu’elles soient binaires, ternaires, symétriques ou asymétriques.
A partir de la 2° année, et après l’acquisition sensible d’une coordination rythmico-corporelle basée sur la danse, la musique intervient à l’aide d’un instrumentarium de xylophones, de pianos dans des répertoires issus des musiques populaires. Mes 11 ans de voyages autour du monde en qualité de musicien m’ayant permis de jouer ces musiques puis de les comparer avant d’analyser leurs racines respectives.
De la 4° à la 5° année, les cours s’allongent d’1h30 à 2h par semaine. Je peux faire le constat suivant : 3 élèves sur 6 codifient très bien la musique jouée et son écriture en conservant la rigueur rythmique ternaire ou binaire acquise dans les premières années. Par contre, les 3 autres seront hostiles à la lecture. Je me reconnaît dans ce handicap, les yeux n’arrivant pas à lire en avance alors que les oreilles anticipent facilement les mélodies.
Les morceaux que vous entendez à la flûte à bec par Pierre, Marie et Sidney ont été appris en quelques mois d’instrument, depuis leur entrée au collège ... Etant leur unique professeur (mais non flûtiste), quels que soient les différents styles latins, la mise en place des syncopes est toujours là, assimilée grâce au travail de latéralisation des 2 premières années, lui-même poursuivi par la pratique des xylophones. Quant aux 3 bémols de la gamme de DO mineur (véritables croche-pieds faits à Marie) contenus dans le B de "Una nota so"...à l’heure où j’écris ces lignes, Marie maîtrise très bien sa gamme. 
 
"On n’apprend pas à lire avant de parler"  (Cahier 1 de l’école qui swingue, déposé en 1987)

Quant à l’enregistrement, il a fallu :

Avoir le même jour la disponibilité de Daniel Huck, jazzman très demandé et celle du virtuose de la flûte à bec en musique latine Maurice Montagu. En conséquence, ne faire qu’une prise de son l’après-midi du concert et une autre le soir, en direct, exclut tout réglage individuel des niveaux sonores propres aux frappes différentes de chaque enfant. On perd en qualité d’enregistrement, c’est "brut de décoffrage", mais on transmet la dynamique et l’ambiance d’une partie de ce concert, ce qui, pour les enfants, restera certainement un merveilleux souvenir.
Les enfants et moi-même remercions Daniel  et Maurice, musiciens bénévoles ainsi que le contrebassiste Michel Altier qui a réussi à faire face aux difficultés rencontrées lors de la prise de son, Dominique Vincenti, pour son aide en informatique dans la composition de la maquette, sans oublier Anne de Crécy et Gérard Rangier de l’association "Périactes" pour l’idée et l’efficacité de l’organisation de ce spectacle du 9 avril 2000 à Salinelles dans le Gard.
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau