81- 82 : Les sources de l'EQS

 Les sources de L'Ecole qui swingue

 

1981

Fêtes du jour de l'an à Lormes (Nièvre) 

Lormes 81 400 2 Premier concert d'un groupe "hétéroclite", de Pontaubert (Yonne) et de Lormes. De gauche à droite, Christian à la guitare , Christine est au xylo (fabrication EQS!), son frère à la guitare, Babette aux congas, et le tout jeune Antoine à la cloche, ce gamin deviendra un fabuleux percus... (voir la page Fête de la musique 86 à Paris). Plus tard, il deviendra célèbre dans le milieu rock sous le nom de Tonio de Endless.


1982

Grâce aux recommandations de Mr Yves Audard (CPEM), excellent organiste classique titulaire du grand Orgue de l'église St Lazare d'Avallon et, de surcroit surprenant joueur de pipeau et amateur de bossas novas, je suis entré à l'Education Nationale comme prof de Musique !. J'avais l'idée, oh ! combien fantasque ! de pouvoir apporter mon expérience musicale... d'essayer de faire "bouger le mammouth" dirait-on aujourd'hui ! On pourra mesurer la naïveté d'une telle idée dans plusieurs documents. Jazz hot... Cahiers du CENAM  etc. 

Philou prof de musique !  Nommé comme prof de musique au Collège d'Avallon, tenter l'expérience EQS sur des classes de 30 élèves était une tentative osée. Toutefois,  j'ai découvert que 5 ou 6 élèves par classe pouvaient faire de très bons rythmiciens. J'ai donc crée une rythmique "batucada"  par classe. Ce qui me permettra d'accompagner le chant des autres élèves ceux-ci exécutant en même temps des pas de samba sur des cartons ! Répertoire privilégié : Hugues Aufray pour les sambas et Nazaré Perreira pour les chant du Nord-est Brésilien.

Problème vis à vis des classes voisines : ma classe semblable aux autres n'était pas insonorisée... Avant mes voyages autour du monde, j'avais fait quelques "séances" à Paris. A cette époque les cloisons de certains studios d'enregistrement étaient encore recouvertes de boîtes d'œufs. Aussi certains élèves de 4e et de 3e se sont mobilisés un jour de marché pour m'en ramener des quantités que nous avons collé sur les murs... Certains s'en souviennent encore ! A la veille des vacances, réflexion amusée de Madame la directrice du Collège : "Bravo ! de toute ma carrière, je n'ai jamais tant entendu de musiques dans mon collège !"


Mai 82 : Fête de la Pentecôte à Noyers (Yonne)

1982 fete de noyersAu premier plan, Antoine et l'invitée : mon amie Babette Séguenot au xylophone. Aux percus des élèves du Collège d'Avallon dont j'ai oublié les prénoms...

Les collegiennes a noyersFêtes de Noyers : Après une année passée comme prof de musique au Collège d'Avallon, le groupe s'étoffe de plusieurs élèves de 4e et 3ième Si vous vous reconnaissez ... faites moi un coucou !)


 Juin 82: Feu de la St Jean :

Je peux reconnaitre à gauche : Antoine aux congas et, à droite, Christine au xylo. Dans ce 1er enregistrement fait à Sermizelles dans l'Yonne , on retrouve la même équipe qu'à Noyers. Sur la samba d'entrée, ils ont eux-mêmes inventé des paroles sur leurs profs du collège. Dans le pot-pourri de morceaux ternaires sud-américain c'est sans doute Babeth Seguenot , l'invitée qui joue les  chansons "L'épervier" et "Je reviens" adaptées par Hugues Aufray vieille connaissance des années 58/59 . Dans  "Mas que nada" (Gorge Ben) Christine est au xylo. Antoine défie toutes les expériences en pédagogie musicale que j'aurai l'occasion de faire jusqu'en 2006 ! ces chorus sont incroyables,  ses centaines d'interventions tombent en place! A 12 ans, il joue déjà comme un pro. Ecoutez le au surdo brésilien! Vient ensuite une guajira :  "Guantanamera.".  Pour terminer : champs libre pour les gamins où Antoine se déchaîne, sans le savoir, sur un rythme qui s'apparente à un meringue ! (Rythme latino dominicain)


21 juin 82 : Fête de la musique à Avallon. (Yonne).

1982 fete mus avallon 1Le curé nous a gentiment demandé de venir jouer sur le parvis de son église à l'acoustique extraordinaire. Gros succès : une dizaine de morceaux étaient au programme : calypsos, sambas, thèmes de Django etc. De gauche à droite : Christine au xylo ( de fabrication maison !)  Antoine aux maracas. Quatre élèves du collège ...  ... ... ... ?  dont  Agnès au surdo et mes élèves guitaristes : Christian et Philippe.


Suite page :

83-84 Atelier musical d'Avallon

 

 

Ajouter un commentaire