90 à 92 : Notoriété de l'Ecole qui swingue

 

Notoriété de L'école qui swingue

 

 de 1990 à 1992

1990 janvier : CNDP de l'Education Nationale

Cliquer sur le texte :

10-education-nationale.jpg

Un mois après avoir déposé les cahiers 1 et 2  de ma méthode au  CNDP  à Montrouge,  je fus invité pour présenter ma pédagogie devant une commission d'experts. Ils étaient  une dizaine autour d'une table. Pour me rassurer,  je fis passer mon papier du Centre de Pédagogie Musicale et Chorégraphique de la Villette. (Voir la page précédente :"Vers une reconnaissance de l'EQS" ) . J'avais amené ma K7 vidéos déjà montrée en boucle au salon "Musicora"  et au "Salon de la Musique" dans les stands "Paul Beusher" . Pas trop rassuré, je m'attendais à un tir croisé de questions... Un silence poli suivi les 18mn de vidéo  filmée par "Musiques Tangentes"... (voir vidéos en page d'Accueil). Un "expert en pédagogie musicale" s'adressa alors aux autres : -"Je pense que ces exercices pourraient nous faire un plus grand bien à nous tous, ne croyez vous pas chers collègues ? "  Ils plaisantèrent amicalement. Quant à moi je suis tombé des nues !! Ils passèrent à un autre sujet puis on  me pria de revenir à la prochaine cession afin de me remettre le compte rendu. (ci-contre) .

Encore une fois, les difficultés de mise en place des  musiques populaires de qualité que j'enseignais étaient ignorées au profit de l'aspect thérapeutique de ma méthode.


1990 février : L'Yonne républicaine

Cliquer sur les textes :

un-reveil-musical.jpg le-bresilien-de-pontaubert058.jpg

1990 mars : "Les Cahiers du CENAM"

11-cenam-90.jpg


1990 avril : FR3 Bourgogne et concert au "Grand Café" à Dijon. Photo : Paulette Nault-Guignard

Morceau joué : "La bamba"  (trad. sud américain) par les 2° année...  "Maracangaha" (Caymi). Musique de carnaval, popularisée par Hugues Aufray. Isabelle à la basse, Claire au guiro, Bruno au piano. Les petits de seconde année  accompagnent 3 flûtistes et un alto. ( au secours! j'ai oublié les prénoms ...). Ces 4 instrumentistes  du Conservatoire d'Auxerre ont dû suivre des cours EQS pendant un trimestre afin de se familiariser avec les rythmiques cubaine et brésilienne. 

Extrait du concert au Grand café de Dijon :

Thème joué "Stepple chase".(Charlie Parker)  Par les 5° année et plus... Bruno au piano et Isabelle aux congas (7°année) Claire  à la caisse claire (6°année). Cinq ans se sont écoulés depuis leur première Télé en 85 (voir chapitre la "pré-histoire de l'EQS") Quant à Camille, David et Amélie sur leurs xylos "Sonor",  ils sont dans leur 5° année EQS. L'Invité du concert est Pierre-Marie Bonafos. Pour l'anecdote : Pierre Marie rencontré à la Lichère chez Patrik Tandin, n'avait jamais à l'époque écouté Lester Young ! il jouait comme les musiciens jouaient en 90 , au delà des derniers chorus de Coltrane... (trop "moderne" pour ma génération...) et pourtant, sans le savoir, avec les enfants, il déroule ses phrases à la Lester et avec quel talent...!! En osmose avec la mise en place  des enfants ?


FR3 Bourgogne (suite)

Photo grand cafe dijonAprès l'enregistrement  FR3 Bourgogne du matin. De g. à d. : l'invité : Pierre Marie Bonafos au ténor, Bruno, caché, aux congas, Isabelle, demi cachée, au piano. Claire à la basse. Le trio des xylophonistes : Amélie , Camille et David 


1990 mai : Revue trimestrielle : "Jazz Dixie Swing" .  Cliquer sur le texte :

page-pedagogique-amel-2061.jpgCe document écrit en mai 90, égaré puis retrouvé 12 ans plus tard, intéressa le célèbre tromboniste et pédagogue Raymond Fonsèque qui le publia dans sa revue : Jazz Dixie Swing.


Juin 90 :Fête de la Musique à l'ADDIM d' Auxerre :

L'expérience Be Bop. Invité : Maurice Montagu , Pipeau et clarinette.

Morceaux joués :  Extrait de "Honey suckle rose", (Fats waller) "Scapple from the apple" (Charlie Parker). Congas : Bruno. Triangle : Isabelle. Caisse : Claire. Les thèmes à l'unisson sur les xylos : Amélie, David, Camille.  "Ornithology" (Ch. Parker).  Congas : Isabelle. Piano : Bruno. Basse Fender : tiens ! c'est moi ! Caisse : Claire. Aux xylos : les  p'tits ados qui swinguent !

 Morceaux joués :  "La guarija"  (trad. cubain). Aux xylos : David et Camille. Au guiro : Amélie. Au piano : Isabelle. A la basse Fender : Claire. Aux congas  : Bruno.  "Ay no" : un thème cubain de Azuquita.   Claire passe au piano, Isabelle à la basse, David aux claves (pas content : "c'est pas un instrument ça !"), Amélie à la cloche. "Les chandelles" : composition et arrangement perso. En souvenir d'un concert  du trio du grand pianiste cubain Alfredo Rodrigues au bistro "Les chandelles" à Asquins petit village de l'Yonne (89). Bruno passe au piano, Isabelle aux congas et Claire à la basse (la meilleur bassiste "cubaine" si si, je n'ai pas changé d'avis 21 ans plus tard !!.) "Maracangaha" : musique de carnaval de Caymi popularisé par Hugues Aufray. David excelle à la caixa, Isabelle à la basse, Claire au guiro, Bruno au pandeiro et Amélie aux agogos. A côté d'elle la violoniste semble ne pas apprécier de devoir jouer  des maracas... Amélie le lui fait remarquer ! Pendant 3 mois, 6 élèves du conservatoire d'Auxerre avaient suivi une formation EQS afin de s'intégrer au groupe EQS. (pas de traces de leur prénoms...aidez moi...)


1990 Juillet  : Fête de L'école qui swingue aux "Chatelaines" à Avallon

2 avec les musicos d auxerre juil 1Les  musiciennes d'Auxerre participent à la fête de l'EQS


1990 juillet : "Les Cahiers du CENAM" et  "Jazz-Hot" en octobre 90 :

cenam-0k2081.jpg jazz-hot-a-l-honneur-4.jpg

Bernard Maury, pianiste de jazz, harmoniste reconnu, ami de Bill Evans , Bernard à vécu aux USA dans son entourage.  Il était sans doute le meilleur interprète du grand pianiste de jazz. Avant cette période, il avait vécu longtemps au Brésil comme directeur artistique d'un théâtre musical avec comme ami : Jobim. Tous les trois , Evans, Jobim, Maury, étaient admirateurs de Ravel... Aussi, quand j'ai osé lui demander s'il accepterait de devenir "Président d'Honneur de l'EQS" sa réponse affirmative me combla de fierté.

Voir vidéos : Les groupes en 5° année


 1991

14-bulletin-91.jpg

1991 janvier : Bulletin des profs de musique de l'Educ. Nationale.

Dans ce bulletin trimestriel, l'article de Jazz-Hot de Bernard Maury (ci-dessus) a été recopié.  Pas d'avis sur la méthode ? ou pas de vagues venant d'un autodidacte ?


30 janvier 1991 : France Musique : Emission "Avis aux amateurs"  Tôt le matin, 3 techniciens de "France Musique" étaient au village de Pontaubert pour faire l'enregistrement. Le groupe des 6 enfants de 2 ième année (8 et 9 ans) commencèrent à jouer pendant qu'ils déplaçaient dans la pièce leurs 2 micros pour capter la meilleure prise de son de l'ensemble. "Continuez à jouer ne vous occupez pas de nous... "Bebert, le triangle... il passe partout, faut mettre un paravent...". Une heure plus tard : leur 3 morceaux et la répète des petits étaient "en boîte". L'atmosphère était pourtant tendue... depuis le matin tout le monde attendait Hélène Koempgen la  journaliste des "Cahiers du CENAM" pour interviewer les enfants. Bernard Maury, notre Président d'honneur, lui aussi piaffait d'impatience en l'attendant. La seconde partie des enregistrements concernait le groupe des " anciens" de 4 ième et 5ième années. Pour eux, désinvoltes, il ne s'agissait que d'un mini concert de plus à la maison!

Thèmes joués par les "grands" : 000 : "Sais-tu d'où je viens?" , (paroles de Philou blot et "Myrtille" Seguenot M. de Vinicius/Toquinho : "Samba da rosa" . 1m/n15  "Jarabe tapatio" (trad mexicain) avec Maurice Montagu au pipeau,  2m/n59: "Steeple chase" (Charlie Parker) où je suis (pour une fois) à la basse !.  6m/n 15 : Pendant la batucada, Bernard Maury (qui n'est pas cité dans l'emmission) se met spontanément au piano et expose "Chega de saudade" (Carlos Jobim),  7m/n20 : "Ay no"( Azuquita),  9m/n45 ; I found a new baby" (Palmer-Wiliams) sur lequel David swingue à la caisse claire.

Exercices et thèmes joués par les petits de 8 et 9 ans en seconde année.(Pédagogie du "Cahier 2") . 10m/n 52 : Sur une tournerie ternaire en Do majeur, ces 5 ou 6 élèves doivent connaître toutes les parties d'un même morceau : 1° La partie basse au xylo.  2° La  phrase question.  3° la phrase réponse. 4° La partie piano. Au début l' un des 2 pianistes  fait la partie main gauche, l'autre la partie main droite (avec la bonne main !).  Souvent, une semaine plus tard, l'un des  débutants  pianistes,  chez lui,  a appris  et synchronisé, grâce à la marche des pieds, la  partie  piano main gauche et main droite. Le 6° élève est aux percussions (triangle ternaire ou congas ternaire) poste de "repos" pour l'avoir expérimenté toute la 1° année.  13m/n 22 : "Solfège EQS". 13m/n 50 : Ornitology. 15m/n : Dans "la bamba" : il faut passer plus de temps pour bien lancer l'anacrouse à plusieurs tempi. Si le travail du Cahier 1 a été appliqué à la lettre, cela ne pose aucun problème. Les morceaux tziganes : 16m/n 52 : "Kalinka" . 19m/n 15 : "Casatchock"  sont  des  "jouets musicaux" dans lesquels ils améliorent leur technique de baguettes : ils s'amusent à aller de plus en plus vite ce qui développe les réflexes. A ma grande déception lors de l'écoute de l'émission, ni Hélène Koempgen ni Alex Duthil producteur de "Avis aux amateurs" n'ont jugé intéressant de passer à l'antenne la répète des enfants... celle qui intrigua particulièrement les techniciens... Heureusement, l'ingénieur du son m'avait remis une K7 de leur enregistrement, merci et bravo pour l'équipe des techniciens. Plus tard, 22 ans après, avec émotion, j'ai pu restituer la partie coupée à l'antenne, écoutez là :


juin 91: Fête de la musique à Chatillon/Seine. Photo : Paulette Nault  

A chatillon sur seine juin 91 Coopération entre Bruno Rousselet  (Saxo baryton derrière les surdos), directeur de l'E.M.M. de Chatillon/Seine et L'EQS. Le raccord sera fait sur un week-end entre les morceaux de fanfare travaillés à Chatillon depuis 1 mois et une grande batucada  initiée  par mes élèves aux nouveaux apprentis percussionnistes..

Répétition sous la pluie!


 

1992

13-ville-de-paris-92.jpg

   1992 mars : formation

    de profs à Paris.

En 89, 90, 91 et 92,  j'ai assuré des stages de formation à la pédagogie EQS à des groupes de Professeurs de Musique  des

  "Affaires  Scolaires"

   de la Ville de Paris".


Septembre 1992 : Pratiques Corporelles, Cahier 2 de L'EQS 

4-prat.jpg

Article écrit par Alain Fourtier, psycho motricien "SFERPM", excellent guitariste de Jazz rencontré à "l'Espace du possible", lieu de toutes les thérapies douces. A "l'espace" et pendant plusieurs années,  j'avais proposé de donner, tous les jours et pendant les 2 mois de vacances d'été, une heure de mon temps en organisant une batucada d'enfants. Mes animations percus étaient ouvertes à tous. J'y ai découvert que les gamins qui venaient tous les matins  secouer ma tente  à l'heure du cours de percus étaient tous bien latéralisés. Par contre, ceux qui avaient essayé 5 ou 10m/n sans trop de succès, et qui, de fait, trouvaient nuls nos exercices de batucada...  je les retrouvais  au "théâtre impro" où ils brillaient d'imagination et même de hargne... 

Thèmes du genre ... " A vous Johnny et Clara... : Papa et maman ne sont pas d'accord  sur le programme de TV...   Allez-y!, vous avez une minute chrono... partez! " - Ça t'étonne ? m'a dit un psy !"

 

Nouvelles propositions. Changement de cap ...?

A Avallon, L'EQS  n'a jamais généré l'enthousiasme. Depuis "l'Atelier musical d'Avallon" créé en 83, la très grande majorité des enfants venaient des villages d'alentour !  quelquefois à plus de 15 km. Nos concerts d'enfants dérangeaient la nouvelle Ecole de Musique Municipale. Et puis, à partir de 85, on jouait un peu partout en région Bourgogne et à Paris :  de 8 à 10 concerts par an. Les articles dans  l'Yonne républicaine étaient éloquents. On jouait rarement à Avallon  où l'on devait  s'imposer même pour les "Fêtes de la Musique" ...!  De plus, nos gamins avaient été invités aux Fêtes de Cognac (voir vidéo),  avaient participé à un stage "ski musique" en Jura. Et surtout, on était passé 2 fois à FR3 bourgogne, sur France Musique dans "Avis aux amateurs" etc... Une émission d'une heure et 1/4 a été faite à Pontaubert pour "Tropic FM" à Montreuil (voir vidéo).  Une autre sur "Pacific FM". à Jambo-Jazz de Patrick Tandin (voir vidéo). 

Cette notoriété  n'arrangeait rien!  On étouffait...

Voir vidéos : Les groupes en 4 ° année : "Fête de la musique à Avallon"  (où les volets se ferment  au dessus des xylos !)

L'article de Bernard Maury paru dans Jazz-Hot (voir plus haut) a sans doute été déterminant pour activer les propositions. En 91, Gérard Laroche, habitant Istres, bon guitariste amateur de Jazz, vint par 2 fois dans les stages à Pontaubert avec l'idée de proposer une EQS au sein du Conservatoire Istres/Fos/Miramas. Lui même était documentaliste à la bibliothèque du SAN. Il souhaitait "permuter" ses compétence au sein de l'administration.  Six mois plus tard, une possibilité se concrétisait : un projet de contrat d'un an renouvelable entre le SAN : (Syndic d'Agglo. Nouv.) de Istres/Fos/Miramas et l'Asso L'EQS. était bien avancé. Le challenge était gros et très intéressant. A la même époque, une famille de Jazzmen également lecteur de Jazz Hot : "la famille Belmondo" souhaitait  également que l'EQS  vienne s'installer à Solliès/Village près de Toulon. On avait le choix... avec pour moi, un coup de cœur pour Toulon qui m'a connu marin dans ses paysages magnifiques..

En résumé : la méthode l'E.Q.S. a été :

- Sélectionnée en 89 par l'un des groupes d'études ministérielles du CNDP de l'Education Nationale.- Sélectionnée en 92 par les affaires scolaires de la Ville de Paris puis incorporée pendant 4 ans dans la formation continue de ses professeurs de musique.

- L'objet de nombreux articles dans la presse spécialisée : Cahiers du CENAM n° 42, 43, 56, 57 , Jazz-Hot en 88 et 96, Jazz Dixie Swing n° 4, 8, 14, 18, et 23, Griffon, le bulletin des professeurs de Musique de l'EN etc..- L'objet de nombreux articles dans la presse quotidienne concernant les concerts des enfants des différentes antennes EQS : L'Yonne Républicaine (10), le Bien Public (1), Le progrès de Lyon (2), La Tribune (1), Le Journal du Sud-Ouest (4), Le Provençal (1), Le Midi Libre (5), L'union (4), Les dépêches (5), Le Dauphiné (1), Le Pays d'Auge (1), L'Eveil de Lisieux (1), Ouest-France Calvados (1).

- L'un de nos morceaux a servi pendant 1 an d'indicatif à l'émission du dimanche matin sur "France Inter" : L'Oreille en colimaçon .

- L'objet d'un mémoire de maîtrise à l'Université de Toulouse Le Mirail en Octobre 2001.

Le nom de "L'Ecole qui Swingue" est déposé à l'INPI. La Société des gens de lettres (SGDL) ainsi que la SCAM sont dépositaires de la méthode. Philou BLOT, créateur et auteur de la méthode EQS est sociétaire de la SACEM, il a été promu en 1992 au grade de Chevalier de l'Ordre des Palmes Académiques pour couronner ses travaux.

Suite dans la page :

 

1992-93 L'épopée au Conservatoire

National Municipal de Istres

 

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau