89 : Reconnaissance de l'EQS

1989

Reconnaissance de l'EQS

 

Cliquer sur l'article pour améliorer la netteté

Batuk cravant en noir et blanc548


Juin 89 : Publication du cahier 1 EQS.

Ce qu'ils en pensent : (cliker sur les textes)

tortiller-chassagnite.jpg tiboum-1.jpg

Franck Tortiller : J'ai connu Franck dans une boîte à Dijon où  je chantais avec ma guitare, il devait avoir 16 ou 17 ans, il m'a demandé de faire un bœuf à la batterie et surprise, sur des thèmes de jazz classiques qu'il n'avait certainement jamais entendu : il swinguait comme un fou, et dans l'esprit du style ! Plus tard, il choisira le vibraphone comme moyen d'expression. A cette époque j'allais chaque semaine à Dijon pour y suivre une formation Martenot (demandée par la nouvelle Ecole Municipale de Musique d'Avallon afin d'y entrer comme professeur. Je rencontrais également "Tiboum" Pierre Guignon (de Châlon/Saone), excellent jouer de congas cubaines et sambiste brésilien à la batterie. Tous les deux ne manquaient jamais un concert des gamins pour y venir faire le bœuf. Franck Tortiller dirigera l'O.N.J. de 2005 à 2008. Puis fera une carrière internationale. Quant à "Tiboum", on peut écouter son "beat  brésilien" extraordinaire au sein du  "Philou Quartet". à l'enregistrement de Radio France Bourgogne en 1981 dans la page: "Les groupes Philou" (colonne de gauche)


Pratiques corpo 2 instit-pedago-music-la-villette.jpg

A gauche : Alain Fourtier, psycho motricien SFERPM, excellent guitariste de Jazz rencontré à "l'Espace du possible", lieu de toutes les expériences de vie en groupes. A "l'Espace", aux vacances d'été et pendant plusieurs années, je me suis occupé de constituer des "batucadas" d' enfants.  Mes animations percus d'une heure tous les matins étaient ouvertes à tous. J'y ai découvert que la dizaine de gamins assidus à mes cours de percus étaient naturellement bien latéralisés. Par contre, ceux qui avaient essayé 5m/n sans trop de succès  et qui qualifiaient de "nuls" nos exercices (nécessaires à la précision des frappes en batucada), ces gamins  étaient extraordinaires en "théâtre impro". "Ça t'étonne ?"  m'a dit un psy !

A droite: l'Institut de Pédagogie Musicale et Chorégraphique de la Villette. Quand je suis sorti, mon papier à la main, des bâtiments du Parc de la Villette (Paris 19e), j'étais  sur un petit nuage, le plus heureux des hommes... Les années qui ont suivit m'ont montré que ce papier ne m'avait jamais ouvert une seule porte! C'était simplement une marque de  politesse... Idem pour le papier du CNDP de l'Education Nationale. (Voir la page suivante :   "Notoriété de l'EQS") 


21 juin : Fête de la musique à Avallon (Yonne) :A l'écart des podiums, loin des chorales classiques, l'école qui swingue s'est installée comme elle a pu, plutôt dérangeante!

Thèmes joués : Casatchoc (Traditionnel russe) et C jam's blues (Duke Ellington)

Thèmes ; I m going to see the light,  Montuno cubain et batucada finale petits et grands. Les solistes aux xylos : Amélie, David, Camille. Claire B et Solenn sont des élèves de 4° années,  les "grands" : Claire L, remarquable au xylo basse et chef surdo dans la batucada est en 5°année. Le pianiste Bruno (qui joue le style cubain) est en 6° année. On peut le suivre dans différents groupes EQS jusqu'en 2006 !
 

Juillet 1989 : Stage de percussions de 12 jours à Tournus  Invité : le percutionniste "Tiboum"

Au bout d'une semaine, les groupes de batucada tournaient. Dans chacun d'entre eux, une minorité d'élèves jouait d'un instrument à vent. Pris au dépourvu,  j'ai dû pour la première fois écrire un "brouillon" de fanfare. En fin de semaine, les élèves plein d'enthousiasme ont décidé d'aller jouer au marché de Tournus (encadrés par des moniteurs). Gros succès (je ne m' y attendais pas !). Au bilan de fin de stage, devant les profs de musique réunis, les élèves demandèrent que la "Fanfare brésilienne avec Philou !" soit renouvelée l'année suivante. Requête sans suite! II faut dire qu'au lieu de répéter la Marseillaise ou le Chant du départ, on entendait, le soir : "Javai" et "Maracangahia" dans les dortoirs !!!
 Septembre 89 : aux Chatelaines près d'Avallon

Thème joué : "Alright, OK, you win !" (Wyche). Blues style shuffle.   Après les petits, les 4° année : Au triangle : Amélie. A la caisse claire : David. Claire chante avec moi. Isabelle est à la basse. Bruno (en 6° année) est au piano et mon vieux pote d'Auxerre : Maurice Montagu la clarinette.


1989 Vacances de toussaint : Une rencontre inoubliable entre Sambas et Jazz big  band.

Deux orchestres d'enfants se rencontrent à Cravant (Yonne) : ceux des enfants de l'Ecole qui swingue et ceux de Jules Calmette de Gruissan près de Narbonne. Au centre de pédagogie Musicale et Chorégraphique de la Villette, j'avais déjà entendu parler du big-band d'ados du Jazzman Jules Calmette, je n'étais donc pas le premier à présenter des orchestres d'enfants dans des concerts... "J'ai de la place dans le car..." Jules voulait nous emmener en Angleterre où son orchestre était connu dans plusieurs collèges de la couronne !!!

Concert a cravant 88 bis 1 Avec jules calmette net

Suite dans la page :

90 à 92 : Notoriété de l'E.Q.S

 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau