Philou Blot créateur de l'Ecole Qui Swingue

  Colonne gauche

- Cliker sur "Reportages musicaux"

à Cuba, au Costa-Rica, au Brésil

     Logo 50 modifie 3

   - CV  du musicien Lucien Blot

          Extraits des aventures du

     DUO Francine et Philou

   - Vidéos des groupes " Philou", etc

Colonne droite ►

  

 -La pédagogie "L'école qui swingue"

  - Ses cahiers de 1ière et 2ième année

 -Vidéos d'enfants de 1 et 2ième année 

 - Vidéos des concerts d'enfants...

 - Vidéos des ados groupes et fanfare

 - Histoire de la pédagogie 1981-2006 

 - La formation EQS  

 

Philou

Par

Philou Lucien Blot

Son projet pédagogique :

bosslogobis.gif

 "On n'apprend pas à lire avant de parler"          

 (Philou Lucien Blot)

Depuis le début du siècle, de nombreuses musiques populaires viennent d’outre-mer à travers la danse enrichir notre vocabulaire musical. Pour quelles raisons les improvisateurs, ces musiciens naturels, les ont-ils adoptées d’emblée?Nous le devons à l’Afrique qui nous a révélé une multitude de processus rythmiques propres à la terre, (que nous avons probablement perdu...), processus ayant souvent des combinaisons rythmiques jonglant à l’intérieur des chiffres 8, 12 ou 16.

Les 12 demi-tons de la gamme tempérée et leur logique harmonique ne pouvaient que s’inscrire dans cette rythmicité. Chaque ethnie ayant amené à travers l’esclavage sa propre richesse rythmique, les mélodies purent alors en découler comme autant de sources. En conséquence les cycles rythmiques propres aux baïons; sambas, rumbas, boléros, guaropos, mambos, cha-cha, beguines, meringues etc. servirent de support à des milliers de morceaux joués, chantés, dansés, servant de "tapis" aux improvisateurs disséminés dans le monde.

Aux U.S.A., plus de 70 ans de culture-jazz influencèrent la musique de ce siècle. Les plus parfaits de ces joyaux "rythmico-mélodiques" resteront pour toujours un canevas idéal pour ceux qui aiment jouer à improviser dans la tradition occidentale. Depuis 1981, L’Ecole qui Swingue expérimente ce répertoire avec des enfants à partir de 7 ans et sur de nombreuses années. Il a fallu pour cela mettre les rythmes fondamentaux "à plat" afin d’en travailler la gestuelle : en quelque sorte, décomposer puis refaire et refaire ces gestes ancestraux générateurs de rythmes.

Quel est le meilleur  joueur de surdo ? : Ou  le concours des petits chefs, en  fin de 2° année qui doivent  lancer une batucada.

Clarté lunaire (trad russe).  La musique  tzigane  russe  exige la  maîtrise  parfaite  du  contretemps ; l'accélération  des  thèmes  oblige  l'élève  à  écouter  ses voisins ; d'autre part, la technique des baguettes  (en frisé)  devient  un  jeu  que  l'on  aimera  travailler  à  la  maison...  (l'émulation joue son rôle).  La bamba  (traditionnel Cubain, Mexicain, Colombien...) :  cette grille rythmique, en boucle,  aux  3 harmonies majeures (Do...Fa... Sol... Fa...) permet le jonglage des syncopes binaires sur une marche calée sur les temps 1 et 3 des mesures à 4 temps.
Enfin 
"C Jam's blues"  (Duke Ellington)  dont les 2 seules notes (sol et Do)  sont placées  sur des syncopes ternaires. (La marche restant la même, voir Cahier 1 de la méthode). Le plus gros travail à la maison sera pour celui ou celle qui aura choisi d'être pianiste (en 2ième année uniquement).
Ces morceaux ont été choisis  en fonction de leur facilité  et  de  leur  complémentarité  technique,  ils  furent identiques  pour les élèves de 2ième années de l'Yonne et du Gard

Aujourd'hui
17 visiteurs - 19 pages vues
Total
25241 visiteurs - 92438 pages vues
Contenu
Nombre de pages : 89